L’histoire de Tourouzelle et plus largement de la région lézignanaise est particulièrement tumultueuse. En 720, les Carolingiens affrontent l’envahisseur Musulman dans la plaine au sud du village au lieu dit le Camp des Sarrazis. À partir du XIe siècle, les Routiers, les Pastoureaux et les Grandes compagnies pillent le pays. Entre le XII et XIVe siècle, le Languedoc Roussillon est fortement marqué par l’émergence d’une doctrine chrétienne en opposition avec l’église de Rome. S’inspirant des premiers Chrétiens, les Albigeois que les historiens qualifieront plus tard de « Cathares » rejettent l’opulence et la corruption du clergé catholique de l’époque. Qualifié d’hérésie, le catharisme va donner lieu à une sanglante croisade. La région recèle de nombreux châteaux-forts liés à cette époque tumultueuse. En 1355, Edouard de Galles, dit le Prince Noir, terrorise à son tour la région et passe par deux fois par Tourouzelle. Au XVIe siècle ce sont les guerres de religion qui opposent catholiques et protestants qui mettent de nouveaux le pays à feu et à sang. Plus pacifique, le creusement au XVIIe siècle du Canal du Midi relie la Méditerranée à la Garonne. Un duo-navigable entre l’Atlantique et la Méditerranée. Initialement dénommée « canal royal du Languedoc », cette prouesse d’ingénierie passe à moins d’un kilomètre de Tourouzelle. Un livre d’histoire à ciel ouvert pour un voyage temporel aux siècles des donjons, des brigands et des chevaliers ! La population municipale de Tourouzelle compte de nombreux passionnés de cette longue et incroyable histoire. N’hésitez pas à interroger vos hôtes, la mairie de Tourouzelle ou la communauté de communes. Vos interlocuteurs sauront vous indiquer voire vous guider vers les incontournables de la région !